Réhabilitation des cépages interdits

Pour la réhabilitation des cépages interdits !

Bien qu’ils aient introduit les grandes maladies de la vigne européenne, les cépages américains présentent de multiples intérêts :

– Bonne adaptation à certains terroirs et besoin en traitements faibles à nuls.

– Qualités organoleptiques particulières, conférant une forte typicité aux raisins et aux produits alimentaires dérivés : jus, sorbets, confitures, et bien sûr vins.

– Ces cépages « étrangers » ont intégré la culture rurale dans de nombreuses régions d’Europe, et font désormais partie du patrimoine.

Cépage Isabelle

2 phénomènes menacent l’avenir de ces cépages :

– Ils ne sont plus vraiment interdits mais pas pour autant autorisés à la plantation pour un vigneron professionnel, car ne sont pas sur les listes des catalogues officiels des variétés. Un règlement européen est en jeu.

– Les treilles et vignes familiales, bien qu’encore nombreuses dans les campagnes, voient les anciens qui les entretiennent partir sans relève.

C’est donc sur ces 2 points, transmission des savoir-faire familiaux et aménagement de la réglementation agricole, que Fruits Oubliés Réseau accentue son effort. Les enjeux sont importants et concernent bien d’autres pays que la France !

Fruits Oubliés Réseau milite de longue date pour leur réhabilitation officielle :

– Articles dans les revues et numéro spécial.

Cahier technique « Pour la renaissance des cépages interdits » qui présente l’histoire de ces cépages en France, leurs particularité de culture et de vinification.

– Ouvrage franco/occitan « Lo Clinto » avec textes de René Domergue et dessins d’Yvon Doffagne, qui parle de l’interdiction et de l’intégration de ces cépages à la culture cévenole.

ouvrage_lo_clinton_1ere_couvcahier_tech_cepages_1_de_couv

– Et surtout un lobbying continu et qui s’est accentué de puis 2013 sous l’impulsion de son président Dominique Garrel. Signatures d’élus, dégustations en hauts lieux et rencontres entre producteurs, présentation des produits au public,  confection de jus de raisin, rencontre avec les ministères de l’agriculture, de l’environnement… La pression monte !

Aujourd’hui, nous bâtissons une alliance internationale, qui est à la hauteur des enjeux de ce dossier. L’Autriche, l’Italie et la Roumanie nous ont déjà rejoints.

 

Aidez-nous à aller encore plus loin !

Voir les articles de cette catégorie

————————————————————————————————-